Dessin sur papier à l’encre

Ma production récente consiste en une série de dessins d’assez grands formats, non traditionnels. J’ai utilisé exclusivement du papier artisanal blanc et de l’encre noire.

Ma démarche se situe à la limite des arts visuels et des métiers d’art car mon expression passe aussi par la transformation du matériau. Je valorise le faire. J’éprouve la matière. L’imaginaire vient à la rescousse.

Le papier. L’encre noire. Aucun collage. Ciseau, couteau, pinceau, brosse. Pour que cela tienne, je fais des incisions, insère la découpe du tracé. Je fais appel aux techniques de tissage et de nouage. Les représenter suffit.

Certaines parties de mes dessins sont mobiles ou sortent du cadre. On peut les bouger au péril de fausser la représentation. En fait, je trompe l’œil.

Je suis influencée par la complexité du monde en perpétuelle réorganisation. Je suis émue par la disparition des corps, l’usure. Je m’interroge sur la structure des objets, l’agencement des mécanismes, des systèmes mis en place pour que tout fonctionne, soit ordonné. J’évoque la complexité des relations humaines, des liens qui se tissent.

Prochaine exposition

Centre des Arts Alain-Larue, Notre-Dame-des-Prairies, QC / Janvier 2022